27 novembre 2018 – le Consulat Honoraire du Liban célèbre à Monaco le 75ème anniversaire de l’Indépendance du Liban.


Le mardi 27 novembre 2018, le Consul Honoraire du Liban à Monaco, M. Moustapha El-Solh, et son épouse, ont rassemblé quelque 300 invités, au Yacht club de Monaco, afin de célébrer le 75ème anniversaire de l’indépendance du Liban.

Photo : le Consul Honoraire du Liban à Monaco, M. Moustapha El-Solh. © Didier Ours – Alliance Photo

L’occasion de réunir de nombreuses personnalités de la Principauté et d’ailleurs, dont M. Jacques Boisson, Secrétaire d’Etat représentant S.A.S. le Prince Souverain, S.E. M. Serge Telle, Ministre d’État, et Mgr Guillaume Paris, Vicaire Général représentant l’Archevêque de Monaco, côté monégasque ; ainsi que S.E. M. Rami Adwan, Ambassadeur du Liban en France, représentant le Président de la République libanaise, Mme Sonia Abou Azar, Consule générale du Liban à Marseille, représentant le Ministre libanais de Affaires étrangères, et S.E. Mme Hala Keyrouz, Ambassadrice du Liban en Espagne, côté libanais.

Photo : M. Moustapha El-Solh, Consul Honoraire du Liban, pendant son discours et devant, de droite à gauche, Me Michel Boéri, Président du Conseil de la Couronne, S.E. Mme Hala Keyrouz, Ambassadrice du Liban en Espagne, Mgr Guillaume Paris, représentant l’Archevêque de Monaco, S.E. M. Rami Adwan, Ambassadeur du Liban en France et représentant le Président de la République libanaise, M. Jacques Boisson, Secrétaire d’Etat et représentant S.A.S. le Prince Souverain, Mme Sonia Abou Azar, Consule Générale du Liban à Marseille et représentant le Ministre des Affaires Etrangères du Liban, M. Guillaume Rose, Conseiller National représentant le Président du Conseil National, M. Georges Lisimachio, Chef de Cabinet de S.A.S le Prince Souverain, Mme Marie-Catherine Caruso-Ravéra, Directeur des Relations Diplomatiques et Consulaires, représentant le Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, S.E. Mme Marine de Carné-Trécesson, Ambassadeur de France à Monaco et Doyenne du Corps Diplomatique. © Didier Ours – Alliance Photo

De jeunes talents libanais étaient aussi de la fête, tel que le violoncelliste libanais Mikael Andraos, qui a joué les hymnes libanais et monégasque, et les deux premières libanaises, Nour Jishi et Dalia Atallah, admises au Campus de Sciences Po à Menton grâce à la mise en place d’un partenariat et de bourses d’étude, par le Consulat Honoraire du Liban.

Photo : Mesdemoiselles Nour Jishi et Dalia Atallah, qui ont bénéficié des 2 premières bourses d’étude à Sciences-Po Menton et dans le cadre du partenariat entre le Consulat Honoraire du Liban à Monaco et Science-Po. © Didier Ours – Alliance Photo

Dans son allocution, M. Moustapha El-Solh a rendu hommage à son pays et aux Pères de l’indépendance, le Président Béchara El Khoury, le Premier Ministre Riad El-Solh et leurs illustres compagnons. Et de citer Riad El-Solh : « Pas de pérennité pour le pays et pour son indépendance si les cœurs des Libanais ne battaient pas au rythme d’un même amour et d’un identique attachement à la nation. Seulement alors, par nos cœurs à l’unisson, nous constituerons, tous ensemble, un rempart infranchissable, protégeant notre nation »

M. Moustapha El-Solh, également Président du regroupement consulaire à Monaco, a voulu rappeler que « Le 22 novembre 1943 (…) marque surtout la naissance d’une nation et le début d’un incroyable défi politique, social et culturel devenu, au cours du temps, un modèle unique de coexistence et de liberté. Le Liban c’est une terre belle et une nature variée. De multiples civilisations l’ont traversé, forgeant ses paysages et imprégnant les croyances et les mentalités. »

Photo : le Consul Honoraire du Liban à Monaco, M. Moustapha El-Solh, pendant son discours. © Didier Ours – Alliance Photo

Mais M. Moustapha El-Solh connaît également les atouts économiques et culturels de son pays ; « Beyrouth est aussi une pépinière d’initiatives audacieuses dans la finance, dans la médecine, dans la restauration et l’hôtellerie. En plus, elle est une plateforme culturelle et académique qui compte aujourd’hui des dizaines de musées, d’écoles et d’universités qui font la fierté du pays. »

À Monaco, plus de 350 Libanais – soit une centaine de familles – sont venus s’installer et ont trouvé « le cadre idéal à leur épanouissement », et « l’attachement des Libanais à la Principauté n’a d’égal que celui des Monégasques à notre pays. »

Le Consul Honoraire a conclu son discours en exprimant sa gratitude à l’égard de ses invités libanais : « dire tout l’enrichissement que chacun, à sa manière, a pu m’apporter tout au long de ces 22 belles années de service à vos côtés. », « Vous êtes les ambassadeurs et je suis le consul, d’un pays que l’on vénère et l’on chérit. »

Et ce message d’espoir pour un peuple issu d’un pays dans la tourmente politique et pour lesquels il demande d’être « plus indulgent », « Le Liban, c’est nous, et nous sommes le Liban. Il est notre famille et nous sommes ses enfants. Dans nos veines coulent ses valeurs, et la richesse de ses traditions. Dans notre mémoire se perpétue le souvenir de son rivage, de ses montagnes et plaines, et de la variété des parfums de sa cuisine et de sa végétation. Et dans nos cœurs est imprimée la bonté et la bienveillance de ses habitants. »

Un discours qui s’est prolongé par une courte vidéo sur le Liban d’aujourd’hui, moderne et ouvert au monde, et par une dégustation de spécialités culinaires libanaises.

NB : Vous pouvez également retrouvé l’article paru dans « Monaco-Matin du jeudi 29 novembre en cliquant ICI